Traitez la constipation pour éviter les crises d’hémorroïdes

 
constipation hemorroidesBien qu’étant deux troubles différents, il existe une certaine relation entre constipation et hémorroïdes.
À vrai dire, la constipation fait partie des causes les plus probables de l’apparition des hémorroïdes.
Traiter de manière convenable la constipation est donc un premier pas pour une lutte efficace contre l’apparition des hémorroïdes.

Qu’entendons-nous par constipation ?

En accord avec l’étymologie du mot, la constipation est un trouble qui se traduit par le ralentissement du transit intestinal. Ce ralentissement génère une baisse de la fréquence d’émission de selles. Plus explicitement, la constipation se traduit par la difficulté d’aller faire ses besoins. En cas de constipation, les matières fécales sont dures et de petit volume.

Dans le monde médical, on déclarera un individu constipé s’il va moins de trois fois par semaine à la selle et surtout si ces dernières sont difficiles. La constipation peut-être causée par un trouble de la progression des selles ou par une difficulté d’évacuation des matières fécales.

 

Comment la constipation favorise-t-elle l’apparition de crises hémorroïdaires ?

hemorroides internes - veines situées à l'intérieur de la paroi analeLes hémorroïdes sont des veines situées au niveau du rectum et de l’anus. Lors de la défécation, elles sont sollicitées pour l’ouverture du rectum. Lorsque la dilatation de ces veines est prolongée, elles connaissent une inflammation et deviennent douloureuses : on parle alors de crises hémorroïdaires. Or, nous savons que la constipation est une difficulté à aller à la selle.

L’effort fourni pendant que l’on cherche à repousser les matières fécales dures prolonge la dilatation des hémorroïdes qui ne sont pas habituées à de telles pressions. Elles deviennent douloureuses à la longue, se dilatent et laissent apparaitre une protubérance au niveau de la zone anale en cas d’hémorroïde externe. Si la gêne est identifiée au niveau des veines situées à l’intérieur de la paroi anale, on parlera d’hémorroïde interne.

 

Eviter la constipation, c’est éviter les hémorroïdes

À moins d’être un problème médical très sérieux, voici quelques conseils qui servent à éviter la constipation :
  • Boire beaucoup d’eau : la dose moyenne quotidienne d’eau est de 1,5 à 2 litres. Ne soyez pas réticent pour en boire autant que possible. Cela permet de ramollir les selles tout en facilitant leur évacuation.
  • Alimentation : en cas de constipation, l’orange et la pamplemousse par exemple sont de bons laxatifs naturels. Prenez-en un grand verre chaque matin. Optez de même pour une alimentation riche en fibres. C’est le meilleur remède naturel pour lutter contre la constipation. Vous pouvez consulter ce guide sur l’alimentation en cas de crises hémorroïdaires pour obtenir plus d’informations.
  • Faire du sport : pensez à faire des exercices sportifs de manière régulière. Vous évacuerez plus fréquemment les selles en optant pour des exercices qui raffermissent vos muscles abdominaux.
  • Plantes et massages : certaines personnes ont un « intestin paresseux » qui a parfois du mal à s’activer. Si c’est votre cas, prenez l’habitude de masser doucement et régulièrement votre ventre. La constipation étant parfois liée à l’anxiété, des solutions comme l’homéopathie ou l’acupuncture sont à envisager pour aider à gérer le stress.