Thrombose hémorroïdaire : le stade le plus grave d’une crise d’hémorroïdes

Cliquez ici pour stopper vos douleurs en moins de 30 jours !
 

thrombose hémorroïdaire

La thrombose hémorroïdaire est considérée comme le stade le plus avancé en matière de crise d’hémorroïdes.

Il est donc particulièrement important de connaître ses particularités afin de savoir la reconnaître, mais également dans le but d’effectuer une prévention efficace.

 

Information

Dans cet article, aucune photographie explicite de thrombose hémorroïdaire n’est présentée. Si vous souhaitez visualiser clairement les différents stades possibles d’une crise hémorroïdaire, nous vous suggérons de consulter cette page, crée à cet effet.

Merci de votre compréhension.

 

Qu’est-ce qu’une thrombose hémorroïdaire ?

thrombose hémorroïdaire stade ultime hemorroidesDe manière générale, on parle de thrombose lorsqu’un caillot se forme dans un vaisseau sanguin. En l’occurrence, la thrombose hémorroïdaire fait référence à la présence d’un caillot dans un vaisseau sanguin de la région anale.

Cela entraîne une saillie anormale du vaisseau en question qui se présente souvent sous la forme d’un œdème. Malgré son apparence extrême, la thrombose hémorroïdaire est courante, et constitue jusqu’à 30% des urgences constatées chez les proctologues. L’œdème causé par la thrombose peut se concentrer sur une partie de la zone anale, ou occuper l’ensemble de la zone.

Il est à noter que la thrombose hémorroïdaire peut être interne ou externe. Elle est dite interne lorsque le caillot se forme à l’intérieur de l’anus, avant de créer par la suite un appendice qui s’extériorise. Il peut toutefois arriver que ce type de thrombose ne s’extériorise jamais, nécessitant ainsi un examen médical pour son diagnostic. Par contre, la thrombose est dite externe lorsqu’elle siège directement sous la peau de l’anus. Elle est alors clairement visible et identifiable.

Afin de diagnostiquer efficacement une thrombose hémorroïdaire, on procède à une sorte de repérage. L’opération consiste à observer une tuméfaction translucide et des bouts de caillots bleuâtres.

 

Quels sont les risques d’une thrombose hémorroïdaire ?

Avant toute chose, notons que la thrombose hémorroïdaire est très douloureuse.

C’est d’ailleurs cette douleur quasiment insupportable qui conduit les patients à la chirurgie ou aux urgences en proctologie. En réalité, la thrombose faisant intervenir un caillot, on peut effectivement craindre que ce dernier ne se déplace progressivement, de sorte à entraîner une embolie. Rassurez-vous, il n’en est rien. Le caillot dont il est ici question est fixe et il n’y a donc aucun risque d’embolie. Seule la région anale est concernée.

 

N’attendez pas d’être confronté à une thrombose hémorroïdaire !

Comme nous venons de le voir, la thrombose hémorroïdaire constitue le stade ultime en matière de crise d’hémorroïdes. Vous devez faire le maximum pour ne pas vous exposer à une telle situation.

Le meilleur moyen reste une prévention accrue, pour éviter tout risque. Mais vous avez pour cela besoin d’une feuille de route précise, qui vous aidera à agir méthodiquement pour changer vos habitudes alimentaires, mais également vos habitudes de vie au quotidien. C’est pour ces raisons que la méthode Solution H peut vraiment vous aider à prévenir ce genre de situation. Je vous invite à découvrir en détails cette méthode en cliquant sur le bouton ci-dessous.

 
Cliquez ici pour stopper vos douleurs en moins de 30 jours !