Hémorroïdes et alimentation : le guide des bonnes pratiques

Cliquez ici pour stopper vos douleurs en moins de 30 jours !

hémorroïdesIl serait très hasardeux de penser que les hémorroïdes et votre alimentation n’ont aucun lien.

Bien au contraire, comme on peut le voir dans cet article qui détaille les causes d’une crise d’hémorroïdes, l’alimentation est un facteur essentiel.

Hémorroïdes et alimentation : pourquoi vous devez être vigilants

L’objectif est d’éviter toute constipation, propice à l’apparition d’une crise

Que ce soit pour les hemoroides ou pour tout autre souci médical, l’hygiène alimentaire est évidemment un point crucial.

Concernant le cas précis d’une crise hémorroïdaire, le lien avec l’alimentation est évidemment l’acte de défécation.

La question est donc la suivante : quels aliments consommer pour permettre une défécation douce et sans douleurs ? L’objectif est évidemment d’éviter toute constipation, propice à l’apparition d’une crise d’hémorroïdes.

Les fibres, votre meilleur allié

Comme on l’a vu, le but absolu est d’éviter toute situation de constipation.

hémorroïdes fibresAu contraire, notre objectif est de fluidifier les selles et de faciliter le transit intestinal. Pour cela, on va s’appuyer sur la consommation d’aliments à haute teneur en fibres. Les fibres respectent parfaitement nos 2 critères et seront donc votre allié de choix dans la lutte anti hémorroïdes.

Voici une liste détaillée des aliments à introduire dans votre alimentation quotidienne. Vous en consommez déjà certainement, à vous de passer à la vitesse supérieure pour prévenir au mieux de futures crises hémorroïdaires.

hémorroïdes fruits

Les fruits

  • Pommes
  • Fraises, framboises
  • Abricots
  • Groseilles, cassis, müres
  • Prunes, pruneaux
  • Dattes, figues
  • Noix, noix de coco, noisettes, amandes, cacahuètes, raisins secs

hémorroïdes légumes

Les légumes

  • Tomates
  • Haricots : rouges, blancs, lentilles, flageolets
  • Pois : petits pois, pois chiches
  • Choux, artichauts, fenouil, céleri, chicorée, épinards
  • Navets, salsifis, poireaux
  • Pommes de terre

hémorroïdes féculents

Les féculents

  • L’ensemble des céréales (notamment blé, avoine, lin, seigle, son)
  • Riz
  • Pâtes
  • Boulghour
  • Soja
  • Maïs

Ce que vous devez éviter à tout prix !

Désormais, vous savez vers quels aliments vous orienter lors de vos repas quotidiens. Pour autant, il serait dommage de ne pas profiter de ces efforts en continuant à adopter de mauvais réflexes de consommation.

Les aliments gras

hémorroïdes aliments grasLes aliments gras (on parle de mauvais gras  ou de graisses saturées) doivent être évités à tout prix. Ils provoquent en effet une obstruction des veines, ce qui est contraire à une prévention anti-hémorroïdaire.

En outre, ces aliments favorisent l’apparition d’accidents cardio-vasculaires.

Les boissons alcoolisées

En plus des méfaits de l’alcool sur le reste de votre santé, la consommation de boissons alcoolisées est très dommageable par rapport aux hémorroïdes.

En effet, la consommation d’alcool déshydrate votre corps. Or, vous avez justement besoin d’eau pour fluidifier vos selles et votre transit intestinal.

Les sodas et boissons caféinées

Par leurs propriétés excitantes, ces boissons favorisent une pression accrue au niveau des veines du corps humain.

À ce titre, dans le cadre d’une prévention anti hémorroïdes, on évitera donc les boissons de ce type.

Le cas particulier du tabac

Bien qu’il ne soit pas ingéré, la consommation de tabac doit être pris en compte lorsqu’on parle de lutte contre les hémorroïdes.

Fumer provoque en effet un vieillissement accéléré, notamment des tissus et des veines. En fumant, vous fragilisez donc vos veines. Or, on sait qu’une crise hemorroidaire est une inflammation des veines situées au niveau de l’anus et du rectum.

Si vous voulez aller plus loin…

J’ai créé le guide “Hémorroïdes et Homéopathie” qui revient sur l’importance de l’alimentation dans le cadre des soins anti-hémorroïdes. Vous pouvez le télécharger gratuitement, tout comme le Carnet de Prévention Hémorroïdaire, qui vous permet d’effectuer un suivi précis de vos crises ainsi qu’une auto-évaluation de votre niveau de douleur.

Pour en savoir plus, cliquez ici !

Cliquez ici pour stopper vos douleurs en moins de 30 jours !